Hydrater sa Peau

Il faut hydrater sa peau !

N’avons nous pas déjà tous entendu cette phrase pleine de bon sens ? Mais cela ne nous dit pas pourquoi et comment le faire, c’est ce dont je vais vous parler dans cet article.

Comme le sujet est vaste est conséquent, je n’irai pas dans les détails physico-chimiques, déjà parce que je ne suis ni médecin, ni scientifique, ni esthéticienne, et aussi parce qu’un article ne suffirait pas pour aborder tous les aspects d’un sujet vaste comme celui-ci.

Nous allons donc reprendre rapidement la composition de la peau, ses fonctions et comment l’entretenir (en particulier l’hydratation). Attention, cet article est plutôt trèèèèèèès long, c’est le moment ou jamais de t’installer confortablement avec une boisson chaude, ou simplement de rentabiliser le temps passé aux WC !

La peau


Voici avant tout quelques informations de bases pour mieux comprendre le fonctionnement et l’utilité d’entretenir ta peau.

  • La peau est un organe, avec une surface totale de près de 2 m², pour un poids de 3 kg, elle représente entre 7 % et 10 % de la masse du corps.
  • Son épaisseur et sa constitution varient selon les zones du corps, environ 0,5 mm au niveau des paupières, de 2 mm à 5 mm sur le reste du corps.
  • Le pH de la peau est compris entre 4,7 et 6,5.
  • La peau est la première défense du corps humain contre les agressions extérieures. Elle nous protège des ultraviolets, des agents chimiques, des micro-organismes et amortit les chocs.
  • La peau permet les échanges entre le corps et son environnement. Elle véhicule différentes molécules comme l’eau, des gaz (oxygène, dioxyde de carbone entre autres), des toxines.
  • La peau est un réservoir d’eau pour le corps (environ 30 % de l’eau nécessaire au bon fonctionnement du corps).

Tu l’auras compris, la peau est un organe complexe et essentiel au bon fonctionnement du corps. Elle nous protège, elle nous permet de communiquer (sens du toucher), elle interagit avec notre environnement et dans des conditions optimales, c’est un organe qui s’entretient et se régule tout seul (une vraie merveille de la nature !).

Cependant, ce fonctionnement bien rodé compte sur un certain équilibre que nous mettons à rude épreuve avec nos routines de soins et notre hygiène de vie.

Comment l'hydrater


Alors tu te dis certainement, « m’hydrater je sais, il suffit de boire de l’eau, mais pour la peau il faut des crèmes, des cosmétiques ! » et bien bonne nouvelle, ta peau est un organe (le plus grand de ton corps) et elle bénéficie des bienfaits de l’eau que tu ingères, ce qui veut dire que boire de l’eau et la première et la plus importante source d’hydratation pour ta peau et comme le dit le Dr Roos : « La peau est comme un champ de blé. Ce n’est pas en arrosant un champ de blé que l’on peut reconstituer sa nappe phréatique en profondeur. » CQFD

Halleluja ! L’eau ce n’est pas cher (relativement) et ça ne te demande pas plus d’efforts que de tendre un verre (pas un shooter non plus…) sous le robinet en ouvrant la vanne ! Il ne te reste plus qu’à répéter l’opération entre 5 à 8 fois (selon tes besoins) et tu auras fait 80 % du travail (même si ça signifie plus de trajets aux w.c.).

Garde à l’esprit qu’une bonne hygiène de vie contribue graaaaaaaaaaandement à préserver l’eau que tu viens d’ingérer et donc l’hydratation générale de ton corps. Je pense notamment à toutes ces petites choses quotidiennes qui dessèchent ta peau et accélèrent son vieillissement (c’est beau de vieillir, mais pas plus vite que la musique) comme :

  • La cigarette… ai-je réellement besoin de te dire pourquoi c’est une mauvaise habitude ? Pour ta peau en tout cas, elle empêche son oxygénation (oui la peau respire aussi) ce qui la dessèche et grise le teint.
  • L’alcool (en excès) déshydrate (il perturbe le fonctionnement du foie et la sécrétion de certaines hormones), il nous fait générer une toxine (éthanal) qui en plus de nous filer la nausée est responsable des boutons post-riboule (une cuite), couperose et même des pores dilatés et points noirs !!! (et non ton masque, au charbon ne compense pas !).
  • L’excès d’aliments diurétiques (ce qui font faire pipi souvent, tu sais) comme le café, le thé vert, la bière (etc.) qui possèdent beaucoup de vertus s’ils sont consommés en quantité normale, donc ne t’en prive pas (sauf contre-indication), mais n’en abuse pas non plus !
  • Le manque de sommeil…. zzzzzZzzz
  • L’excès de soleil sans protection, la pollution, le manque de sport, etc.

Si tu fais attention (vraiment, pas 1 jour sur 2) à ces petites choses, tu devrais déjà voir des résultats impressionnants au bout d’un petit mois (le temps que ta peau se régénère entièrement). Tu apprendras également que ta peau est une grande fille qui se gère, se régénère, s’équilibre toute seule et qu’une grande partie des petits soucis de peau que tu rencontres découlent d’éléments extérieurs et de ton hygiène de vie.

Tout ça, c’est merveilleux, mais c’est la théorie et en pratique ce n’est pas parfait. Il y a bien évidemment des prédispositions génétiques à avoir une « belle » peau ou une peau à « problèmes », et là ton hygiène de vie devient un peu plus accessoire.

Les différents types de peaux


C’est là que nous entrons dans le monde merveilleux des types de peaux ! The question existentielle dans la sphère beauté. Voici quelques types de peau bien connus de tous (et je reprécise que je ne suis pas dermatologue).

  • La peau Grasse : c’est une peau qui produit du sébum en excès (aspect luisant), qui a un aspect plus terne, qui est plus sujette aux pores dilatés, et aux boutons.
  • La peau Mixte : c’est une peau qui produit un excès de sébum sur la partie centrale du visage (la fameuse zone T) et qui peut être normale ou « sèche » sur le reste du visage. Elle sera sujette aux problèmes des peaux grasses et sèches (t’as tiré le gros lot).
  • La peau Sèche : c’est une peau qui ne sécrète pas assez de sébum et qui manque de lipides (du gras). Elle aura tendance à être déshydratée et pourra souffrir de boutons, d’irritations, de tiraillements, de rides précoces.
  • La peau déshydratée : Et oui, il ne faut pas confondre peau sèche et peau déshydratée, l’une manque de gras et l’autre manque d’eau (pour simplifier). Elle peut être la cause d’une peau grasse, mixte ou sèche, et inversement ! (tout est lié !).
  • La peau normale : C’est une peau qui ne souffre d’aucun des cas cités plus haut (sauf élément extérieur) et qui ne nécessite pas forcément de soins autres qu’une bonne hygiène vie et 1,5 L d’eau par jour.

Voici donc une liste non exhaustive des principaux types de peaux que l’on rencontre. Peut-être te seras-tu retrouvé(e) dans cette liste et que tu désespères de devoir vivre avec, MAIS rien n’est certain et surtout rien n’est définitif !

En effet, notre type de peau peut évoluer et changer plusieurs fois au court de notre vie (toi même tu sais l’acné juvénile) selon tout un tas de facteurs (âge, grossesse, alimentation, maladie, etc.). C’est pourquoi il est important de régulièrement analyser ta peau et d’adapter tes soins en fonction de ses besoins du moment, ce qui me permet de rebondir et de te dire que (outre un médecin dermatologue) personne mieux que toi, peut déterminer ton type de peau et ses besoins. C’est la première erreur que tu commettras en choisissant tes cosmétiques, te baser sur l’analyser d’un ami, d’un parent ou d’une vendeuse, qui au fond ne connaît pas vraiment ta peau et son vécu. Donc tu observes ta peau, tu l’analyses et tu l’écoutes pour définir ton type de peau.

Et les cosmétiques du coup ?


La crème de jour, ce produit miraculeux dont on te vante les qualités et les bienfaits… Je dis OUI, mais non…
D’une façon générale, nous allons aborder le sujet des cosmétiques et de leur utilisation. En effet, pour répondre aux problématiques de peaux citées plus haut, l’industrie de la cosmétique ne lésine pas et nous submerge de produits spécifiques à un problème, de crèmes miracles, de sérums merveilleux, de nettoyants désincrustants (et ça oui ils désincrustent…) et d’une panoplie de masques.
Je ne m’attarderai pas sur l’aspect économique et marketing de l’industrie cosmétique, car c’est un sujet extrêmement vaste sur lequel beaucoup de personnes ont écrit et que ce n’est pas vraiment le sujet de cet article, mais il me faut tout de même t’alerter un peu sur quelques méthodes marketing qui t’induiront en erreur sur le choix de tes produits cosmétiques.
On arrête de vouloir à tout prix décaper sa peau ! On nous vend des produits qui désincrustent les pores, lisse le grain de peau, gomme les boutons et les cicatrices, pour nous laisser une peau douce et fraîche comme les fesses d’un bébé (ils n’ont jamais vu d’érythème fessier ces gens…). Alors oui, je le concède, tous ces gels nettoyants, gommages et autres toniques ont le mérite de laisser la peau douce, mais à quel prix ?! La peau est agressée, irritée, abîmée et, oh surprise, c’est exactement dans ce genre de cas qu’elle va se mettre à produire plus de sébum pour réagir à l’agression, et développer des pores dilatés et des boutons.
Tu apprendras que contrairement à ce que l’on nous rabâche à coup de pamplemousse rose et d’argile verte (la moins douce pour la peau tout de même..), une grande partie des peaux grasses sont en réalité des peaux déshydratées (qui manquent d’eau) et beaucoup trop agressées. Ah c’est tout de même un peu concon tout ce temps passé à empirer un problème qui aurait pu se résoudre avec des soins adaptés…
On arrête de se fier uniquement au message publicitaire et commercial pour se concentrer un peu plus sur les réels effets du produit. Et pour ça il va falloir s’intéresser un peu aux compositions ! Alors je te rassure, si tu n’y comprends rien aux listes INCI (c’est la liste d’ingrédient en taille de police 1,5) il existe un paquet d’applications et de sites qui décryptent, analysent et notent pour toi ces produits comme INCI beauty, composcan, et bien d’autres, mais évite « UFC que choisir », ils sont tellement à côté de la plaque que je me demande s’ils ne reçoivent pas des compensations financières… ?

On met de la crème ou pas alors ?


Et bien oui ! On peut mettre de la crème, des sérums et surtout de l’huile sur sa peau !

Naturellement, ta peau sécrète ce que l’on appelle le fameux « film hydrolipidique » qui est composé de gras et d’eau (je simplifie) et dont la fonction est de protéger ta peau contre les agressions extérieures et maintenir son hydratation, ce qui laisse à cette dernière le loisir de faire son travail tranquillement sans être agressée.

Mais notre environnement, notre mode ou hygiène de vie, la génétique, et des soins décapants peuvent déséquilibrer ce film protecteur, laissant ainsi votre peau à la merci des agressions. On va donc utiliser des crèmes et des sérums pour compenser ce déséquilibre et traiter certains « problèmes de peau ».

Pour faire écho à ce que je te disais sur les compositions, je ne saurais que trop te recommander de passer au naturel UNIQUEMENT ! La cosmétique conventionnelle est composée de beaucoup de produits transformés (qui ont perdu leurs propriétés), d’ingrédient de synthèse, de dérivés pétrochimiques, de silicones, de conservateurs agressifs ou irritants, et surtout d’une grande quantité de perturbateurs endocriniens (qui perturbent les hormones). Là où la cosmétique naturelle s’emploie à supprimer beaucoup de substances controversées et les remplace par de réels actifs cosmétiques (qui ne sont pas là juste pour faire jolie).

Et en tout premier on essaie de sortir du chariot tout ce qui contient des huiles minérales (paraffinum liquidum, Aceite de parafina, Olio di paraffina, Paraffin oil, Paraffinöl, petrolatum), ce sont des huiles inertes extraites du pétrole (en filtrant le goudron…) qui n’apportent aucun soin à ta peau et on tendance à l’étouffer même (comme la célèbre crème bleue Nivea).

Ensuite on essaie de limiter les silicones (Dimethicone crosspolymer, Vinyl dimethicone, crosspolymer, Cyclomethicone Cyclopentasiloxane, Cyclohexasiloxane, Trisiloxane, Dimethicone) qui comme les huiles minérales n’ont pas de propriétés de soins et sont là uniquement pour donner la sensation (trompeuse) que ta peau est nourrie et hydratée.

On privilégie les huiles végétales (à ne pas confondre avec les huiles essentielles), il en existe presque autant que de végétaux avec des vertus et des propriétés extraordinaires, elles auront pour but de « nourrir » ta peau et constituent la partie lipidique du fameux film hydrolipidique. Par exemple, on connaît assez bien l’huile d’argan aujourd’hui qui a des propriétés anti-âge (entre autres), l’huile de coco qui nourrit le corps et ravive les tatouages, l’huile d’amande douce qui nourrit et convient à toutes les peaux, et devine quoi, l’huile de jojoba régule les secrétions de sébum tout en nourrissant ta peau….. tu as bien lu, si tu as une peau grasse ou mixte et que tu appliques une huile de jojoba, ta peau sera moins grasse ! (diiiiiiingue !).

La crème de jour (ou de nuit) quant à elle, doit être un savant mélange d’eau et de gras…. et oui comme ton film hydrolipidique (IN-CROY-ABLE). Et c’est là la principale utilité de ta crème, protéger ta peau en reconstituant ou en améliorant sa barrière naturelle, que tu t’ai acharné à dégommer avec ton visibliclear de Neutrogèna (c’est ballot !). Donc tu comprends bien que les promesses d’une peau hydratée et pleine d’eau sont un peu surfaites. Certes la crème aide à maintenir l’hydratation, mais ce n’est pas pour la petite quantité d’eau qu’elle apporte (qui s’évapore en partie en plus) que ta peau va subitement être hydratée.

Conclusion


Mon conseil : choisir un sérum, un hydrolat (les eaux florales !) ou un traitement local riche en actifs pour « traiter » les désagréments localisés, choisir ensuite une crème naturelle plutôt neutre qui n’est ni trop grasse ni trop aqueuse, et enfin appliquer une huile végétale (pas nécessaire si la crème suffit) pour renforcer le film hydrolipidique et bénéficier des bienfaits de ces huiles. Voici une routine complète et amplement suffisante si tu ne souffres pas de graves problèmes de peau, après tu peux toujours faire quelques soins en plus dans la semaine (gommage, masque,etc.) mais sans en abuser non plus, gardes à l’esprit que ta peau se gère toute seule et que plus tu la sollicites plus elle se défendra.

Mes aïeux ! Que cet article était long ! Et encore je n’ai que survolé certaines parties… d’autres articles feront certainement suite à celui-ci pour le compléter d’ailleurs.

J’espère avoir été claire et avoir traité le sujet sans trop de lourdeur (quand même un peu..). Si jamais j’ai fait des erreurs (ce qui est très probable) je te confie la divine mission de me corriger en commentaires pour que tout le monde en bénéficie !

Quelques références


Si tu veux en savoir plus sur le fonctionnement complexe de la peau, je t’invite à regarder ces vidéos qui sont trèèèèèèèèès complètes :

Et si tu cherches où te procurer des soins naturels et bio voici quelques sites qui pourront servir de point de départ à ta recherche :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *